Actualites >>> Préjudices de 200 millions d'euros via des faux virements bancaires

Préjudices de 200 millions d'euros via des faux virements bancaires

C'est fin 2012 qu'est apparu une nouvelle forme de cyber-escroquerie visant à effectuer de faux virements bancaires en France pour un préjudice avoisinant les 200 millions d'euros à ce jour, les grosses entreprises étant les principaux visés.

Une technique bien rodée
Les fraudeurs utilisent le même mode opératoire à savoir dans un premier temps la mise en confiance du service de comptabilité de certaines entreprises mais aussi certains services bancaires dans le but d'effectuer des opérations fictives parfaitement millimétrés, une fois le service comptable mis en confiance vient l’étape de la transaction en mettant la pression pour effectuer une transaction urgente et c'est ainsi que des sommes pouvant atteindre plusieurs millions d'euros se retrouvent dans des établissements bancaires dans des pays faisant parti de l'union européenne tels que le Danemark, Chypre ou la Lettonie,

puis les fraudeurs retirent rapidement ces sommes pour les transférer cette fois ci vers des comptes situés en chine ou en Israël et grâce à cette combine, les autorités françaises se retrouvent impuissante pour poursuivre leurs enquêtes en dehors de l'union européenne, c'est pourquoi ces mêmes autorités doivent transférer les éléments de l’enquête aux autorités chinoises ou israélites.
Ce type de fraude à fait récemment une victime en détournant à une société basé en aquitaine la somme colossale de 17 millions d'euros.
Ces techniques bien qu'elles touchent actuellement de grosses sociétés ne s'attaquent pas encore aux PMI et PME mais la prudence est de mise.

Defense des consommateurs